Retour sur le workshop et la visite d’installations pilotes du 29.11

Thursday 02 December 2021

PV intégré : en route vers la neutralité carbone ?

Ce lundi 29 novembre 2021, les partenaires du projet Interreg Grande Région PV follows function se réunissaient et accueillaient – en présentiel et distanciel – experts énergétiques, gestionnaires de bâtiments et acteurs agricoles pour une matinée consacrée au photovoltaïque intégré. Au programme : présentation du projet et visite d’installations pilotes autour d’une utilisation combinée du photovoltaïque, qui pourrait s’avérer une solution pour tendre vers la neutralité carbone.

Pour ce premier événement PV follows function, c’est Neobuild et ses 8 installations pilotes qui étaient présentées aux parties prenantes et cibles du projet. En introduction, Eva Hauser, coordinatrice de recherches pour le IZES, leader du projet, a rappelé le concept de PV intégré, à savoir l’intégration du panneau dans son environnement, qui n’est plus un simple objet ajouté, mais développe une fonctionnalité propre. « Avec le PV intégré, un panneau photovoltaïque peut par exemple devenir une protection solaire. En plus de produire de l’énergie, il génère alors de l’ombre ce qui peut optimiser les récoltes agricoles ou réduire la surchauffe d’un bâtiment ». Elle a développé les différents aspects du projet : la mise en place d’installations pilotes et leur monitoring, les considérations juridiques et économiques mais aussi l’acceptation et l’impact sur l’environnement (personnes, animaux, plantes) ainsi quele potentiel du PV intégré dans la Grande Région (qui serait bien plus important comparé à l’utilisation ‘traditionnelle’ en toiture).  

Francis Schwall, directeur de Neobuild, a ensuite présenté toute une série d’applications possibles du PV intégré : orientations et configurations diverses de toiture, vitrages, façades vitrées, façades opaques, garde-corps intérieurs et extérieurs, surfaces de sol intérieures et extérieures, éléments architecturaux, mais aussi plusieurs contraintes. Parmi celles-ci, il a souligné les difficultés administratives : « Malheureusement, les différents règlements sont aujourd’hui souvent un frein à l’innovation. Nous aimerions plus de souplesse pour mettre en place de petites installations qui peuvent générer des solutions structurantes et impactantes. C’est pourquoi PV follows function veut s’adresser aux gestionnaires de bâtiments et de surfaces agricoles pour leur démontrer, chiffres et études à l’appui, la pertinence de certaines installations mais aussi vers les autorités pour agir sur le cadre réglementaire. »

Après les présentations, les participants ont visité les différentes installations pilotes mises en place et monitorées par Neobuild :

  • Intégration de panneaux en toiture d’une serre urbaine
    (8,15 m² – 1,27 kW crête)
  • Panneaux photovoltaïques souples collés sur un garde-corps vitré
    (4 m² – 643 mW crête)
  • Panneaux photovoltaïques intégrés à un élément architectural vertical
    (0,5 m² – 120 W crête)
  • Panneaux photovoltaïques intégrés à un élément architectural horizontal
    (2 m² – 400 W crête)
  • Panneaux photovoltaïques bifaciaux en garde-corps d’une toiture
    (1,7 m² – 300 W crête)
  • Panneaux photovoltaïques en garde-corps d’une toiture
    (12 m² – 2,6 kW crête)
  • Intégration de panneaux photovoltaïques en façade d’un escalier extérieur
    (32 m² au total, 16 m² par orientation – 5,2 kW crête, 2,6kW crête par orientation)
  • Réorientation de panneaux photovoltaïques en toiture d’un bâtiment
    ( 16 m² – 2,6 kW crête)

La matinée s’est terminée par un échange autour du projet, des installations pilotes et du potentiel du PV intégré.