Une serre nouvelle génération sur votre toit pour réduire votre impact carbone !

mardi 06 février 2018

Dans ce contexte, de nombreux pays européens se sont engagés dans le projet « GROOF », pour « Greenhouses to Reduce CO2 on RooFs », porté nationalement par le CDEC (Conseil pour le Développement Economique de la Construction) avec le soutien du programme INTERREG NWE. Il s’agit d’une approche innovante intersectorielle visant à réduire les émissions de CO2 des secteurs de la construction et agricole en combinant partage de l’énergie et production locale d’aliments. L’idée est précisément d’utiliser les serres de toit comme un équipement performant dans le but de :

- récupérer la chaleur produite et non consommée par le bâtiment support de manière active (par le système de ventilation et de chauffage) et passive (30% de chaleur perdue à travers les toits en moyenne) dans une production de plantes,

- recueillir le CO2 produit par les personnes et les activités du bâtiment pour "nourrir" les plantes,

- réduire les émissions de CO2 des transports en produisant des végétaux localement.

Ainsi, l’écosystème formé par la serre de toit et la construction support existante nécessite beaucoup moins d’énergie que si la serre était séparée. La serre elle-même est une activité supplémentaire située à l'extérieur du bâtiment mais qui partage de l'énergie de manière à rendre les deux constructions plus efficaces.

Concrètement, le projet GROOF facilitera l’émergence de ce type de serres sur le marché en démontrant et disséminant parmi les acteurs de la construction et de l’agriculture les bonnes pratiques favorables au développement de modèles d’affaire sociaux rentables et fonctionnels.

Le projet s’efforcera :

- d’identifier et réduire les obstacles d’accès au marché (règles d’urbanisme, règlements techniques, assurances...),

- d’accompagner les premiers utilisateurs dans l’implémentation de leur projet,

- d’expérimenter et démontrer l’efficacité des technologies développées pour un nombre représentatif de modèles d’affaire. Les résultats obtenus par chaque activité seront partagés aux communautés ciblées (ex : autorités publiques régionales et nationales, PME et grandes entreprises, maîtrise d’œuvre,…).

Le projet GROOF investira dans quatre pilotes qui seront construits pour démontrer la pérennité des modèles proposés en fonction des différentes typologies de bâtiments et de serres pour lancer des solutions sur le marché européen.

Parmi ces projets pilotes, le Luxembourg entend valoriser son savoir-faire et montrer son engagement en matière d’urban farming à travers une serre urbaine de plus de 500 m² installée sur le toit de l’Institut de Formation Sectoriel du Bâtiment (IFSB) à Bettembourg, nommée SOTA. En plus d’avoir une ambition pédagogique, cette serre produira près de 10 tonnes de légumes-feuilles frais par an. La SOTA devrait voir le jour durant l’été 2018.

Visite de la serre du toit de l’Université autonome de Barcelone

Pour lancer officiellement le projet, c’est l’impressionnante serre de l’Université Autonome de Barcelone qui a été visitée par l’équipe, une serre qui fait partie intégrante du bâtiment de l’ICTA (Institut des sciences et des technologies environnementales) et dans laquelle blettes, laitues, et autres plantes aromatiques sont cultivées.

Si ce projet vous intéresse, n’hésitez pas à contacter M. Nicolas ZITA :

NEOMAG #12 : Les matériaux de construction en question